COVER PRINCESS
COVER PRINCESS
princess with a penis p. 2 & 3

Je suis ce que je dois être et tout d’abord un corps, ma peau est mon premier environnement et ma chair le support de mon imagination. Ma mission c’est l’intuition. Certaines femmes me tueraient pour des jambes comme les miennes mais je reste en très bons termes avec mon pénis. Je voue un culte à ceux qui perdent la tête pour retrouver leurs sens. New York est mon excès. Quelque part dans la nuit, sur la 10ème avenue, je me tiens droite, verticalité de mon désir, gratte-ciel fiers et excités, rouges à lèvres flashy. Vice versa. Je suis calme dans la vitesse, pas de précipitation juste de l’urgence. Je rythme ma silhouette, plus j’avance, plus j’écris la vibration, homme ou femme. Je profite du meilleur des deux mondes. Ma métamorphose permanente sans androgynie. J’appréhende le temps avec mon corps. Plus je jouis, plus j’ai de la chance.
Extrait de « Princess with a penis ».

I am what I should be, a body first, my skin is my environment and my flesh the support of my imagination. My mission is intuition. Some woman would kill me for legs like mine but I remain in very good terms with my penis. I devote a cult to the one who loses her head in order to feel. New York is my excess. Somewhere in the dark, on Tenth avenue, I am standing up, the verticality of my desire echoed by the proud horny skyscrappers and radiated by the flashy lipstick of the women around me – and vice versa. I am calm in speed. No nervous rushes, just the urge. I am in synch with my silhouette. The more I move along, the more I register the vibration. Man or woman. I enjoy the best of both worlds. My permanent metamorphosis without androgyny. I approach the time with my body. The more I get joy, the more I have luck.
Extract from « Princess with a penis ».